Combien construire une piscine naturelle ?

Il y a quelques années, pour pouvoir profiter d’une journée relaxante à bord d’une eau douce, il fallait trouver une rivière ou un lac. Aujourd’hui, grâce à la piscine naturelle, vous pouvez avoir votre propre source dans votre jardin. Comment fonctionne une piscine naturelle ? Quels sont ses avantages et combien coûte-t-elle ?

Comment fonctionne la piscine naturelle ?

Le désir de ne pas utiliser des produits chimiques est ce qui pousse la plupart des gens à faire construire une piscine naturelle.

Tout comme les étangs et les sources de montagne, celle-ci a son propre système pour maintenir l’eau propre. Elle est généralement divisée en deux zones : la zone de régénération pour la purification de l’eau et la zone piscine.

La zone piscine occupe souvent une plus grande partie, mais sur certaines constructions, elle peut avoir la même taille que la zone de régénération. Cette dernière est constituée de graviers, un déploiement de plantes aquatiques (filtre naturel, plantes oxygénantes et plantes flottantes) et de micro-organismes qui maintiennent l’eau propre sans l’utilisation de produits chimiques.

Finalement, une pompe souterraine installée permet à l’eau de passer d’une zone à une autre.

Les avantages de la piscine naturelle

Il y a une certaine beauté à nager parmi les plantes et les animaux aquatiques, sans compter l’absence de produits chimiques. Avec une piscine naturelle dans votre jardin, vous n’aurez pas à parcourir des kilomètres et à gravir des montagnes pour vivre cette expérience.

Elle requiert moins de maintenance et d’entretien qu’une piscine traditionnelle. À part vous assurer que les plantes sont en bonne santé, vérifier la présence d’algues et retirer quelques débris, vous n’aurez à vous inquiéter de rien, car les plantes et les micro-organismes se chargent eux-mêmes du filtrage et de la purification de l’eau.

Plus flexible, vous pouvez choisir de construire une piscine naturelle dans un modèle qui ressemble à un étang ou une source de montagne et y ajouter des pierres, du bois ou des galets. Vous pouvez aussi choisir un modèle se rapprochant un peu plus de la piscine traditionnelle avec carreaux et ciment.

Toute ce qu’il faut prévoir et le coût d’une piscine naturelle

Sur le long terme, la piscine naturelle est moins coûteuse car nécessite peu de maintenance, mais au niveau de la construction, elle est plus chère.

Parce que vous créez un écosystème, vous devez faire appel à un spécialiste pour les travaux. En plus de la main-d’œuvre et des matériaux, vous devez investir en plantes aquatiques pour le filtrage naturel des eaux.

Assurez-vous d’avoir assez de place, car plus elle sera grande, moins vous risquerez d’avoir des problèmes de moisissure et d’algues. Elle doit également être assez profonde afin de protéger les micro-organismes qui y vivent contre les rayons ultraviolets.

Pour construire une piscine naturelle, prévoyez dans les 60000 € contre 50000 € pour la piscine en ciment. Vous pouvez apporter certaines modifications : une chute d’eau, un éclairage, du sable ou un mur de protection pour quelques euros de plus.

Il est possible de transformer votre piscine traditionnelle en piscine naturelle à condition d’avoir assez de place pour la zone de régénération. En addition, la plomberie doit être modifiée pour que le transfert de l’eau vers la zone de régénération soit possible.

Porte de garage : bien la choisir et pour quel prix ?
Comment motoriser un garage traditionnel ?